change


Une femme lit un livre, je vois ses mains, je vois la couverture bariolée du livre, je vois par intermède le visage de la femme au gré des cahots de la rame, puis la fatigue entraîne, les yeux dérivent , enfin la politesse ne pas fixer ; au retour du regard les mains sont là, le livre même aussi et la lecture au même endroit, une cinquantaine de page après le début , mais la femme est une autre, on l’ a changée.

Qui orchestre ces substituions ?

texte et image (sauf si mention) : Pierre C. - 26 octobre 2008




[RSS] |métro et communs|

27 octobre 2009 // qu’à la fin la peau
7 avril 2009 // dressage au je
31 mars 2009 // faux sosie 3
22 février 2009 // têtes
30 janvier 2009 // faux-sosie 2
18 décembre 2008 // faux sosie 1
9 décembre 2008 // clavier
4 novembre 2008 // parmentier (ligne 3)
4 novembre 2008 // rentrée littéraire
26 octobre 2008 // change
26 octobre 2008 // Anhistoriques nous serons mieux
26 octobre 2008 // L’Est attriste
26 octobre 2008 // vampyr
26 octobre 2008 // qui nous amuse ?
26 octobre 2008 // en face