valery 3


s'asseoir ? L’ordre pèse toujours à l’individu. Le désordre lui fait désirer la police ou la mort. Ce sont des circonstances extrêmes où la nature humaine n’est pas à l’aise. L’individu recherche une époque tout agréable où il soit le plus libre et le plus aidé. Il la trouve vers le commencement de la fin d’un système social.

La critique et le mépris les exténuent (les institutions) et les vident toute valeur prochaine. Le corps social perd doucement son lendemain, c’est l’heure de la jouissance et de la consommation générale.

Paul Valery Variété I et II

texte et image (sauf si mention) : Pierre C. - 10 décembre 2008




[RSS] |refaire la moelle /// citations, lectures &visions|

30 juin 2009 // Roubaud 1
11 mai 2009 // flaubert 2
26 avril 2009 // Lefebvre 1
15 avril 2009 // kafka
19 janvier 2009 // valery 4
10 décembre 2008 // valery 3
4 novembre 2008 // flaubert 1
4 novembre 2008 // perec 3
26 octobre 2008 // bonheur de la marchandise
26 octobre 2008 // marker - voir le rouge
26 octobre 2008 // l’intelligence réjouit : Elie Faure
26 octobre 2008 // perec 2
26 octobre 2008 // Valery Bleu
25 octobre 2008 // perec 1
25 octobre 2008 // épars 1