Hendrix Bon Pifarély


poissons livres

Boucle et retours – et ce qu’il y a de vie déroulée en spirale d’une heure et demie, toutes versions des dernières heures incluses (jusqu’à l’excès).

et les guitares (qu’une vie ce sont aussi des objets, leur choix, leur succession, leur prix), et la famille, l’incroyable fratrie jusqu’aux péripéties des cercueils et cénotaphes. L’art c’est du temps et "bats" disent-ils, les rideaux fermés, jours entiers au manche ce sont les heures que nous, nous voudrions à lire, mais lire ailleurs qu’au délassement, lire dans l’inconfortable stimulation d’en faire un travail – digression.

Pour la musique nous n’avons pas d’idée des mots possibles – mais ; certitude par l’évidence de l’adéquation du corps des cordes et du corps lisant à la pointe du pouce, jusque dans la stridence. Ce que grattement, frottement et résonance produisent de rythme, d’accélération dans une vie de 27 ans – une vie de 27 ans. Et le plaisir de voir et d’entendre une mandoline électrique et savoir que se fabriquent des instruments à la demande.
Quel équivalent pour nous, dans les mots ?

Ainsi sous les poissons-lunes de la médiathèque de Bagnolet défilent les noirs et gauchers et alcooliques depuis 1835 où remonte la légende, 27 ans nous en séparent.

tout là

texte et image (sauf si mention) : Pierre C. - 15 décembre 2008



    Hendrix Bon Pifarély
    24 décembre 2008, par F _

    merci, Pierre, du retour et présence - et vive le premier Noël du père !




[RSS] |les autres travaillent|

4 juin 2009 // Puissances de Desordre(.net)
7 avril 2009 // d’ici là 2 (et joie d’en être)
15 décembre 2008 // Hendrix Bon Pifarély
25 octobre 2008 // RILI